Périodes
Types de vestiges

An Eured Vein / La noce de pierre  est un alignement de menhirs néolithiques. Leur hauteur est modeste et varie entre 0,50 m et 1,50 m ; leur nombre est plus important : 77 mégalithes.

L’alignement s’étend sur 330 m, a une orientation ouest-est et n’est pas tout à fait rectiligne. A mi-chemin elle dévie légèrement. D’autres alignements devaient le croiser à l’origine, comme l’indique les quelques monolithes qui se trouvent à l’écart. Un tertre d’une dizaine de centimètres de haut et de 2,50 m de diamètre était visible en son centre

Ce site des monts d’Arrée, en contrebas de la chapelle saint-Michel, a suscité beaucoup de légendes orales et locales, dont la plus connue, écrite en 1845 par le baron Jean-Marie Bachelot de la Pylaie, est la suivante :

« Ignorées de tous les savants, ces pierres forment un alignement long de quatre cent pas, d'orient en accident, avec quelques particularités que je suis obligé d'omettre ici. On les nomme ar men zon eus Praden pen ar yun dreuz, c'est-à-dire les pierres debout du plateau qui forme l'extrémité d'un pâturage humide; il se trouve en travers de la chaîne des hauteurs.
Une tradition que je ne dois pas omettre ici se rattache à ce long alignement de peulvans: celui-ci ne serait autre chose qu'une noce changée en pierres par la puissance divine, afin de punir d'une manière exemplaire son irrévérence envers les choses saintes. Un prêtre, qui traversait la plaine en portant le viatique, aurait passé près de cette nombreuse compagnie sans que personne se mît à genoux et fit même semblant de le voir. Comme un tel excès d'impiété ne pouvait rester impuni, tout aussitôt Dieu pétrifia sur place cette bande irréligieuse. »

Propriété publique.

Site accessible au public.

Circuit de randonnée "Landes et tourbières"