Castel Ruffel, Saint-Goazec
Périodes
Types de vestiges

L’allée couverte de Castel-Ruffel est un des deux exemples de monument funéraire à dalles inclinées du Centre Bretagne. Le deuxième exemple breton est celui de Lesconil à Poullan-sur-mer.

Le baron Halna du Fretay y effectue des fouilles au XXème siècle mettant au jour 15 pointes de flèche et un épieu en schiste. Paul du Châtelier en fait quant à lui une description lors de ses explorations dans les Montagnes Noires qu’il accompagne d’une représentation graphique.

L’allée couverte est composée de 9 dalles inclinées se rejoignant en leur sommet ce qui leur permet de se maintenir en place. D’orientation sud-est/nord-ouest et composé de blocs de granite de 3 à 4 m de haut, le monument funéraire fait 12 m de long pour 3,70 m de large.

Une légende court autour de la sépulture qui se trouve à proximité d’un camp protohistorique : le géant du château de Castel-Ruffel avait une fille qu’il chérissait. Elle fut séduite par un valet et les deux tourtereaux, craignant la colère du père, décidèrent de fuir la demeure. Le géant découvrit la fugue des deux amants et fou de colère il lança des grandes dalles de granite sur les fuyards. Le valet et la fille réussirent à s’en sortir, les dalles ayant manquées leur cible. Cependant, elles s’étaient enfoncées dans le sol de la lande, créant ce curieux monument.

Propriété publique.

Site accessible au public.

P. du Châtelier, « Exploration des tumulus des Montagnes Noires (Finistère) », dans Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1901