Coat Liscuis, Laniscat
Périodes
Types de vestiges

L’ensemble des trois sépultures de Coat Liscuis, espacée de 150 m les unes des autres, s’inscrivent dans un triangle. Elles ont fait l’objet de fouilles de 1973 à 1975 sous la direction de Charles-Tanguy Le Roux.

Il s’agit de sépultures collectives néolithiques entrant dans la catégorie des allées couvertes. Elle se trouvaient sous des tertres dont les blocs de fondations sont partiellement conservées. Le mobilier retrouvé dans les allées couvertes reste pauvre et se réduit à des fragments de céramique et des fragments de haches en dolérite A. Cette dernière information permets de rapprocher le monument avec les ateliers de Selledin à Plussulien.

La première allée couverte (Liscuis I) mesure 16 m de long inscrite dans un tertre de plan ovale de 23 m sur 12 m. Une dalle de couverture et 24 piliers sont conservés, de même que le dallage en schiste qui recouvre le fond du monument.

La deuxième allée couverte (Liscuis II) est plus petite et mesure 15 m de long. Elle a pu conserver trois dalles de couvertures et 20 piliers. Elle s’inscrivait également dans un tertre de plan ovale dont une grande  partie de l’architecture au niveau de l’entrée reste bien conservé.

La dernière allée couverte (Liscuis III) est la plus longue avec ses 19 m. Comme pour Liscuis II elle conserve trois dalles de couvertures et 20 supports en schiste ainsi qu’une partie de l’architecture du tertre au niveau de l’entrée.

Propriété privée.

Site accessible au public.

C.-T. Le Roux, « Circonscription de Bretagne. Côtes-du-Nord », dans Gallia Préhistoire, 1977, 20-2, pp. 411-414