Kergornec, Saint-Gilles-Pligeaux
Périodes
Types de vestiges

Avec une hauteur de près de 7 m hors-sol, une silhouette fusiforme élancée et régulière, une position topographique exceptionnelle, le menhir de Kergornec 1 peut être considéré comme l’une des stèles néolithiques les plus remarquables de Bretagne.

Mentionné dans les anciens inventaires sous le nom de « menhir de la Grande Pierre », il est classé Monument historique depuis le 1er mars 1971.

Sa composition en granite à gros grains est celle des nombreuses « boules » parsemant les environs et résultant de l’érosion de socle rocheux et son origine est probablement locale (granite porphyroïde du massif de Quintin). Avec une base quadrangulaire de près de 3 m pour les faces nord et sud pour plus d’1 m d’épaisseur, le poids de cette dalle peut être estimé à plus de 35 tonnes.

Son emplacement en bordure de crête permet une vue panoramique vers le sud en direction des pentes abruptes de la haute vallée du Sulon et la crête du grand menhir de Goresto.

Positions topographiques à 280 m d’altitude, dimensions et volumes, profils de dalles régularisées, probable co-visibilité de part et d’autre de la vallée, plusieurs points communs autorisent une mise en relation des deux stèles de Kergornec et Goresto.

 

Contemporaines des dolmens et allées couvertes, ces pierres dressées ont été érigées durant le Néolithique entre 5000 et 2000 ans avant notre ère, période du développement de l’agriculture et de l’élevage, de la sédentarisation des populations et de l’émergence des grandes constructions en bois ou en pierres.

Kergornec 1, Saint-Gilles-Pligeaux
Menhir de Kergornec, Saint-Gilles-Pligeaux
Kergornec, Vue aérienne, Photo : M. Gautier
Kergornec, Saint-Gilles-Pligeaux
Kergornec 1, Saint-Gilles-Pligeaux
Kergornec 1, Saint-Gilles-Pligeaux

Propriété privée.

Site accessible au public.

Place de parking en haut du chemin d'accès.