Kergornec 2, Saint-Gilles-Pligeaux
Périodes
Types de vestiges

Le menhir de Kergornec 2 est également appelé Menhir-Golen. Comme l'indique son surnom, le Pâtre, les habitants l'avaient intégrés dans leurs tâches quotidiennes, notamment la fonction de gardien de bétail.

D’une hauteur de 4 m pour un poids estimé de 12 tonnes, appelé également « Menhir-Gollen », il  a été classé Monument historique le 29 octobre 1971. Il est implanté en bord de plateau sur le versant orienté au nord vers le vallon et la source du Sulon, affluent du Blavet.

Sa nature granitique à gros grains identique au socle rocheux (granite porphyroïde du massif de Quintin) indique probablement une extraction locale parmi les nombreux blocs erratiques parsemant le secteur. Avec à la base une section trapézoïdale de près de 2 m², le poids de ce bloc fusiforme peut être estimé à plus de 12 tonnes.

Contemporaines des dolmens et allées couvertes, ces pierres dressées ont été érigées durant le Néolithique entre 5000 et 2000 ans avant notre ère, période du développement de l’agriculture et de l’élevage, de la sédentarisation des populations et de l’émergence des grandes constructions en bois ou en pierres.

Le menhir est en granit à gros grains, le même qu’on retrouve dans le massif de Quintin, suggérant une extraction locale. Le secteur est parsemé de blocs de pierres qui se sont détachés à cause de l’érosion. Le menhir de Kergornec 2 en faisait surement partie avant d’être utilisé pour devenir une pierre levée.

Les points communs d’ordre géographique de ce menhir avec ceux de Goresto et de Kergornec 1, laissent penser qu’ils étaient en relation.

Kergornec 2, Saint-Gilles-Pligeaux
Menhir de Kergornec 2, Saint-gilles-Pligeaux
Kergornec 2, Saint-Gilles-Pligeaux
Kergornec 2, Saint-Gilles-Pligeaux
Kergornec 2, Saint-Gilles-Pligeaux
Kergornec 2, Saint-Gilles-Pligeaux

Propriété privée.

Site accessible au public.

Place de parking en haut du chemin d'accès.