Huelgoat, Menhir
Périodes
Types de vestiges

Une énigme

Bien qu’elle fût classée dès 1930, la pierre fut perdue durant quelques années. La taille modeste de ce mégalithe (1,65 m)et sa disparition mystérieuse entre 1986 et 1989 ont rendu difficile son interprétation.Une carte postale de 1986 était alors un des rares visuels disponibles. C’est sur cette base que le monolithe fut interprété comme étant une stèle funéraire de l’âge du Fer. Hypothèse renforcée par la proximité avec l’oppidum du camp d’Artus qui est situé un peu plus haut.

En 1989, couché en bas de la route le mégalithe est retrouvé. Personne ne put expliquer sa disparition et la manière dont il s’est retrouvé à cet endroit. Il a été redressé et remis où il était jusqu’en 1986. Les chercheurs ont alors pu l’examiner de plus près afin de confirmer ou d’infirmer la datation. La stèle funéraire gauloise s'est alors avérée être vraisemblablement un petit menhir du Néolithique(- 5 000 à – 2 300).

Les stèles gauloises, datées des VIe et Ve siècles avant J-C, sont en effet le plus souvent bien plus soigneusement taillées.